• 2014/03/16 Paris-Nice Etape 8 - "L’équipe était à la hauteur"
    • Paris-Nice Etape 8 - "L’équipe était à la hauteur" Paris-Nice Etape 8 - "L’équipe était à la hauteur" Paris-Nice Etape 8 - "L’équipe était à la hauteur"

      Paris-Nice se termine sur une bonne note pour l’équipe bretonne. Eduardo Sepulveda s’est classé 10e du sprint après avoir animé le final en plaçant une attaque avec Frank Schleck dans le Col d’Eze, avant de se faire revoir par un peloton maillot jaune très réduit.

       

      Eduardo Sepulveda : « C’est encourageant pour la suite »
      Grâce à sa régularité tout au long de la semaine Eduardo Sepulveda termine 20e du classement général à 2’09′ ‘ du vainqueur Carlos Betancur. « Le seul problème de la semaine c’est la chute du premier jour… où je perds d’un seul coup 1’09′ ‘, avoue quelque peu déçu Eduardo. Mais je suis très content de mon premier Paris-Nice. L’équipe a bien marché et a très bien travaillé pour moi. Je suis content également pour les autres coureurs, Brice Feillu, Florian Vachon, Armindo Fonseca… car chacun des coureurs présents à Paris-Nice a montré un meilleur niveau que l’année passée. Cela prouve que l’on a tous bien travaillé ! C’est encourageant pour la suite. Maintenant place au repos au ensuite viendra le Critérium International. »


      Cinquième du classement par équipes
      Emmanuel Hubert, directeur sportif et manager de l’équipe Bretagne-Séché Environnement porte le même avis. « On a vu un très bon collectif sur ce Paris-Nice, le deuxième pour nous. On a montré que l’on était à la hauteur. Roger Tréhin et moi  sommes satisfaits de tous les coureurs. Et l’équipe est d’ailleurs récompensée par une cinquième place au classement
      par équipes. Cela prouve que Bretagne-Séché Environnement est en bonne marche. » Avec sept jours sur huit à l’avant et le maillot à pois parrainé par Jean Floc’h sur les épaules de Christophe Laborie pendant trois jours, il est certain que la formation bretonne a franchi un cap. « Même si le Tour de France dure trois semaines et présente un niveau un tout petit peu plus élevé, cela laisse présager de belles choses ! Brice et Eduardo ont montré des choses intéressantes à Paris-Nice, une fois de plus, et ce sont des coureurs qui ont en plus une marge de progression. Nous allons nous améliorer encore et je pense que nous
      n’aurons pas à rougir… »